L'enfumoir : un outil primordial

Dernière mise à jour : 6 nov. 2020

C’est en 1873 que l’Américain Quinby Bellows a inventé le tout premier enfumoir destiné à sécuriser l’apiculteur lors de ses interventions sur les ruches. Pour autant, il n’a pas déposé de brevet, préférant mettre son savoir à disposition des apiculteurs. C’est en 1902 que Tracy F. Bingham a amélioré et breveté un enfumoir basé sur celui de Quinby Bellows.

La combustion au sein de l’enfumoir se fait grâce à des granulés spéciaux ou du foin. Une fois allumé, de l’air activera la combustion dans le caisson d’enfumage grâce au soufflet. Le passage de l’air se fera en dessous de la grille (partie inférieur de l'enfumoir). Ce processus crée de la fumée qui sera expulsée par la cheminée.

L’apiculteur s’en servira pour travailler plus sereinement et efficacement. Son utilisation fait redescendre les abeilles au cœur de la ruche qui iront se charger en miel dans l’éventualité de quitter cette dernière si un incendie se déclarait.

Une fois l’utilisation terminée, il peut être posé grâce au crochet de suspension.